6. Le Travail de l’Economie de Dieu

L’Esprit n’a cessé de parler dans les Écritures, et pour nous, cela se faisait en paraboles : car nous étions – comme le sont encore la majorité des saints dans la plupart des domaines – floue dans la vision et incapables de Le comprendre. Pourtant, dans la « Nouvelle alliance », Dieu nous fait l’exposé de Son Économie qui se résume en des termes simples : Il veut être tout et en tous. C’est dans une telle vision qu’Il agit depuis la création du monde, avant même laquelle, Il nous a choisi pour cela.

Le livre de la Révélation (Apocalypse) raconte le dénuement de l’œuvre complète de Dieu (l’Économie). En effet, parvenu à la fin des temps, – qui va du temps de l’incarnation de Jésus jusqu’à maintenant – Dieu opère dans les saints pour un objectif sans cesse contrecarré dans la tribulation et l’iniquité de « l’âge du Malin ». Mais Il vaincra dans les saints ! Amen ! Gloire à Dieu ! C’est ce qu’Il révèle principalement, c’est pourquoi ce livre est une consolation et un encouragement. Dans tout le labeur de l’Église à la fin des temps, l’Esprit fait l’exposé du bilan par vision prophétique : nous y voyons (1) « les églises » qui passent à travers la tribulation dans un monde inique ennemi de la foi (2) le compte-rendu des événements qui suivent l’ascension de Jésus-Christ jusqu’à la fin, d’un point de vue céleste (3) le récit de la grande tribulation qui suit l’enlèvement des prémices de l’Église glorieuse (les premiers à vaincre)(4) le tribunal de Christ et les noces de l’agneau avec tous les vainqueurs(5) le règne millénaire de Jésus-Christ avec les vainqueurs, qui implique aussi l’emprisonnement millénaire de Satan dans l’abîme (6) le relâchement de Satan pour sa défaite et le jugement final (7) le nouveau ciel et la nouvelle terre avec le paradis.

Aujourd’hui, il y a un facteur temps et un facteur individuel qui sont des informations manquantes. En effet, nous ne savons ni « quand », ni « qui » seront en fait participants ou non de chacun de ces événements : Dieu seul le sait, c’est Christ, le Roi des rois, qui jugera à la fin. Mais nous savons qu’à ceux qui croient au Nom du Fils de Dieu, Dieu a donné le pouvoir de jouir de toutes richesses dans la grâce, selon qu’il est écrit « Et nous savons que toutes choses coopèrent pour le bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Car ceux qu’il a connu d’avance (dû à Sa vision complète dans l’éternité), il les a aussi prédestinés à être rendus conformes à l’image de son Fils, afin qu’il soit le premier-né d’entre beaucoup de frères ; et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés » (Romains 8 :28 à 30).

Après ce bref résumé j’en viens à l’urgence subjective : Ne croyez pas que l’assurance de la gloire de Dieu, – qui est une gloire sûr pour Lui-Même – soit une justification de la passivité dans les affaires de Dieu. L’Église porte la responsabilité de cette œuvre avec l’Esprit qui, Lui, remplit Son ministère. Nous devons comprendre que tout échec est dû à la faiblesse humaine, car Dieu ne peut échouer ; mais Il ne peut non plus œuvrer seul, parce que l’homme a été créé à cet égard pour qu’il soit le « Temple de Sa gloire ». Le peuple de Dieu a échoué bien des fois. C’est pourquoi, Il (Dieu) cherche un reste qui obéit à l’Évangile de Son Économie, qui garde Son Nom, le Nom Glorieux de Jésus-Christ et qui défait le diable pour Son royaume. Aujourd’hui, le Seigneur ne donne pas règle-sur-règle ; Il veut que nous marchions par l’esprit, selon Esprit de vie. Son commandement pour les saints est de rechercher l’amour parfait en Lui, l’expression parfaite de la foi. Il ne commande pas extérieurement, mais nous oint intérieurement pour un fruit réel de la vie dans Sa communion de l’Esprit. C’est là, l’œuvre standard de l’Église de Dieu : rechercher la communion de Christ.

Cette gloire n’est pas sans lutte, mais la victoire est le perfectionnement de la foi (de la mesure de la vie) pour la gloire. Mais alors, seront nous satisfait sur cette terre? Non. Nous devons marcher et combattre dans un cycle pieux, de gloire en gloire à cause de la vision de l’Économie de Dieu en Christ ; ce, jusqu’à la rédemption (la glorification ou transfiguration) de nos corps. Une telle attitude est ce qui détermine « quand » et « qui », car se sont les violent qui s’emparent du royaume pour Christ. Lui-même qui nous est annoncé comme Évangile sert la course à la victoire. A cet effet, le Seigneur a fait des dons aux hommes, et particulièrement à l’Église, pour le perfectionnement des saints en vue de la dispensation de l’Économie de Dieu. Cela signifie-t-il que certains ont la charge et que d’autres sont des piafs aux becs ouverts ? Certainement pas ! La quête du royaume de Dieu est l’affaire du sacerdoce de l’assemblée entière, non celui de quelques membres, sinon elle est entravée à cause d’un « Corps malade » et fainéant. Puisse Dieu nous faire grâce dans la communion du Saint-Esprit, afin que nous soyons illuminés par la vision de l’Économie de Dieu ; alors nous seront en travail et persévéreront jusqu’à la fin, telle une femme dans les douleurs de l’enfantement avant que vienne au monde l’heureux événement. Amen.

5 Réponses à “6. Le Travail de l’Economie de Dieu”

  1. marie-joseph dit :

    Amen.
    Romain 12/2: Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.
    1 Jean,2/15 à 17: N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, le convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient pas du Père, mais vient du monde.
    Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.
    Préparons nous pour le retour de notre Seigneur Jésus et que son règne vienne, Amen.

  2. Tite inconnue dit :

    Amen. Merci Seigneur pour son plan parfait puissions-nous abandonner à Lui et veillez à garder son temple saint.
    Dieu a donné à chaque membre de son corps au moins un don pour le bon fonctionnement du corps (coordination, unité…) Qu’advient-il du membre qui ne communie plus réellement avec ses semblables ?

    • Le nouvel homme dit :

      Il sèche. Il est incapable de porter le fruit de l’Esprit, c’est-à-dire Christ qui est exprimé en lui. Si ce sont « ses semblables », c’est qu’il est chrétien. Dans ce cas, il renie la position où Dieu la placé pour former un Corps organique avec les autres saints en Christ. Comme aucun membre du corp humain ne saurait vivre détaché de ce corps, de même en est-il des membres de Christ. Ce membre ne peut vivre Christ en lui pour manifester le fruit de Sa vie puisqu’il n’est pas sous la Tête qui l’approvisionne et avec lequel il est oint pour fonctionner avec les saints et pour les saints à la louange de la gloire de la grâce de Dieu dans le Bien Aimé.
      Nb: néanmoins, il doit prendre garde à ne pas se placer sous un jour étranger, mais unique dans la soumission du Saint-Esprit, dans le Corps de la présence du Seigneur. Avec les saints qui connaissent le Seigneur, où se trouvent des jointures d’approvisionnement de Christ pour la croissance de la vie, de l’expression du Corps en vérité.

      • Le nouvel homme dit :

        Nb: il est à noter qu’un membre du Corps peut-être isolé pour différentes raisons: il peut de lui même quitter la communion sous l’influence du malin; dans ce cas s’applique mon discours ci-dessus. Il peut être blessé à mort par le manque d’amour au sein de son assemblée, mais il devra tout de même rechercher la communion des frères dans la grâce du Seigneur comme dans « Nb » du discours précédent (il n’en deviendra que plus fort). Quoiqu’il en soit une assemblée ce choisit avec sagesse et grâce, mais est indispensable pour faire l’expérience de Christ jusqu’à la gloire révélée par L’Évangile. Sachant qu’un mauvais choix vers une organisation (dénomination), et non le Corps de Christ, où Il est Seigneur et croissant pour devenir tout en tous, n’est qu’une illusion de la satisfaction avec de la nourriture pour cochons.

  3. Tite inconnue dit :

    D’accord, c’est dure mais merci Seigneur et merci pour la réponse.

Répondre à Le nouvel homme

à la gloire de jésus-christ |
Wiccanlife |
Nouvelles Disciplines Pasto... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Georgesgil77
| La Lumiere Du Temps Du Soir
| SEUL DIEU EST LUMIÈRE