4. L’Eglise dans le monde (1)

La volonté de Dieu dans l’éternité passé était d’élargir Son royaume, et que la création à Son image vainc le diable, l’ange rebelle avec ses armées. Il (Dieu) désir se dispenser Lui-même dans l’homme, et bien que Son économie fut contrecarrée dès « le commencement », le Seigneur obtiendra l’Église glorieuse qu’Il bâtit depuis maintenant 2000 ans. Son ennemi ne parviendra pas à entraver Son édification, car là où l’homme Adam a échoué, Christ a vaincu Satan et l’Église aussi est vainqueur sur lui.

Il est important que la dispensation de l’économie de Dieu soit une révélation claire dans la conscience chrétienne, dès le début : l’Église n’est pas bâtie par la main de l’homme quel qu’il soit, Elle est spirituelle. Elle est l’œuvre, le chef-d’œuvre de Dieu en Christ pour Sa gloire. Elle est bâtie selon la sagesse de Dieu, par Sa force dans la communion des croyants avec Christ, sans élément d’ouvrage humain. L’homme n’a aucune autorité ou conscience individuelle, aucune identité propre qui puisse émerger de l’œuvre de Dieu : Dans ce nouvel homme tout-inclusif et unique dans l’univers, Christ est tout et en tous. Nous savons que le jugement préliminaire est tombé et qu’il sera confirmé, que le péché à pour fin la mort des coupables et que le monde entier gît sous son joug, et va vers son unique destination, le séjour de la mort éternelle. Ceux à qui « la grâce » est encore faite d’être dans « le corps de la chair » sont seuls à pouvoir encore recevoir le salut, s’ils croient au nom du Fils de Dieu, Jésus-Christ.

C’est ici l’occasion de dénoncer l’esprit de l’erreur qui est dans le monde. Certains de « ceux qui n’ont pas la lumière », pensent que le salut est un fait acquis à tout homme dans la mesure où « il n’est pas méchant ». D’autres pensent qu’il existe « un purgatoire », où sont en attente d’intercession, les morts qui sont de « confession catholique ». En ce qui concerne le salut, les mensonges sont multipliés et font des « divers confessions religieuses », des fils du malin (car il est le père du mensonge/ Jean 8 :44). Il y en a qui s’imagine que le salut est « le privilège du sang » ; d’autres, de la noblesse, de l’élection humaine, de l’ascétisme, de la doctrine savamment concoctée, des rites, du respect du sabbat religieux, etc… Mais l’Esprit dit que l’homme est uniquement sauvé par la foi en Jésus-Christ, qui est Dieu incarné dans la chair, mort pour les péchés d’un grand nombre (les croyants), et ressuscité en les attirant à Lui dans la gloire.

La haine du diable envers Dieu à pour front de dispensation, l’homme fait à l’image de Dieu. Ses manœuvres ont comme philosophie, dérober, égorger et détruire. Mais il est évident que là où le témoignage de Dieu (qui est Christ) est maintenu, le malin essuie une défaite. Pour preuve de la totale opposition des deux côtés, l’Écriture dit en 1 Jean 3 :10, 11 : « A ceci se manifestent les enfants de Dieu et les enfants du diables : Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, ni celui qui n’aime pas son frère. Car voici le message que vous avez entendu dès le commencement : nous devons nous aimer les uns les autres ». Ces deux manifestations en oppositions sont des lois de vie dans les croyants (la justice de la foi et l’amour pour les frères) et les incroyants (l’injustice de l’incrédulité et la haine des frères) faisant preuves de leur appartenance à Dieu ou au diable. Et le Seigneur nous dira : « Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ; mais parce que vous n’est pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait» Jean 15 :18, 19. Il n’y a aucune ambiguïté, et aujourd’hui encore, un impie ne saurait aimer, ni moi, ni mes paroles. C’est pourtant un domaine où beaucoup sont dans l’aveuglement et la confusion. Mais c’est une preuve indiscutable, que la grâce de Christ soit ainsi manifestée dans le croyant; à contrario, l’absent manifeste de cette vie nouvelle, est une preuve d’incrédulité.

Qui sont « ses frères » dont il est si souvent fait mention dans les Écritures, et particulièrement dans le Nouveau Testament (NT) ? Ce sont les croyants, les enfants de Dieu, ceux qui ont la Vie de Dieu (c’est-à-dire Christ qui habite en eux comme principe de vie par la foi). Il existe dans le monde une communauté qui éprouve (qui fait preuve) d’ « un véritable amour » pour ceux qui ont comme eux la vie éternelle. Nul ne peut se dire de Dieu, prétendre l’aimer ou posséder la vie éternelle (Christ qui habite en lui), étant réprouvé qu’en à l’amour pour les frères en Christ .Il est écrit : « Celui qui dit être dans la lumière (Et « Dieu est lumière et il n’y a en lui aucune ténèbres » 1 Jean 1 :5) et qui hait son frère, est dans les ténèbres jusqu’à maintenant » 1 Jean 2 :9 (Version recouvrement). « Jusqu’à maintenant » signifie que cette personne n’a jamais été dans la lumière, c’est un faux frère.

1 Jean 3 : 14b, 15 : « Celui qui n’aime pas demeure dans la mort. Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle qui demeure en lui ».

C’est un sujet grave, et un stratagème du malin de faire en sorte que les hommes soient dans l’ignorance de leur position. Je le répète : Quiconque, au temps où il est considéré comme un frère, éprouve de la haine pour un autre personne dont la preuve est faite qu’il est né de Dieu, n’est lui-même pas un frère en Christ, c’est un faux frère puisse qu’un vrai chrétien ne peut en haïr un autre et avoir le Salut. Son salut est mensonger; il est une scorie, une impureté au milieu des saints qui entrave la communion de l’assemblée dans la réalité. S’il croit au nom de Jésus-Christ qui le sauve, il aimera les frères comme preuve de sa foi, car Dieu qui vit en lui est amour (1 Jean 4 :7 à 13).

A ce point de mon message, je peux vous dire que l’Évangile de Dieu se résume ainsi : « Et voici son commandement : que nous croyions au nom de son Fils Jésus-Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, comme il nous en a donné le commandement (1 Jean 3 :23). C’est ce qui s’appelle pratiquer la vérité et obéir à l’Évangile de Dieu. L’œuvre d’édification du Corps pour le règne de Christ ne peut consister qu’à amener les hommes dans le perfectionnement du commandement. 

Une Réponse à “4. L’Eglise dans le monde (1)”

  1. marie-joseph dit :

    Merci pour se message frère.
    Il est vrai que l’amour ( qui est Christ en réaliter ) ne peut être contrefait. le Seigneur nous a laisser se commandement ( jean 15/17: Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les un les autres. ), et nous avons cette certitude que nous somme agréable a Dieu, si nous nous soumettons; car, comme il est écrit dans Galates 5/14: Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Que l’Eglise ouvre son cœur et soi sensible a l’Esprit de vie, pour que toutes œuvres soient faites dans l’amour ( qui est Christ lui même ), et que le fruits de l’Esprit ( qui est Christ ) soi manifestes dans le corps a la gloire de Dieu le Père, Amen.

Laisser un commentaire

à la gloire de jésus-christ |
Wiccanlife |
Nouvelles Disciplines Pasto... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Georgesgil77
| La Lumiere Du Temps Du Soir
| SEUL DIEU EST LUMIÈRE