2. Combat spirituel

2. Combat spirituel dans Ministère chrétien 54488-300x187

Lorsque l’on aborde la notion du combat spirituel, nous avons souvent tendance à la rendre facultative ; mais elle fait partit du lot du chrétien qui marche par l’esprit. Car nous ne pouvons ignorer ce qui se passe : il est vrai qu’il est écrit que « nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes » [Ephésiens 6 :12], mais nous négligeons encore ce fait, car toutes ces entités sont réelles et actives dans l’univers. Certains chrétiens, dont je fais partit, ont fait l’expérience de la confrontation en esprit, mais la plupart du temps, nous attribuons les évènements aux hommes : ce manque de discernement, font de nous des victimes spirituelles de guerre. Bien aimés, nous ne faisons plus partie de ce monde, il est donc normal que l’ennemi de nos âmes qui règne sur lui (le monde), ne puisse exercer aucune espèce d’autorité sur nous. Malheureusement, par manque des connaissances, nous essuyons des dommages plus ou moins lourds.

« Toute iniquité est un péché, et il y a tel péché qui ne mène pas à la mort. Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche pas ; mais celui qui est né de Dieu se garde-lui-même, et le malin ne le touche pas. Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin » [1 Jean 5 : 17 à 19].

Nous sommes justes devant Dieu, voilà un fait objectif : nous sommes sous Sa protection et il est pour nous toute grâce en Christ-Jésus. Nous sommes en vérité invulnérables en esprit, et quoi que puisse tenter le diable et ses sbires, il ne peut directement altérer notre condition ou attenter à nos âmes; mais c’est là qu’il pratique l’art de la guerre par ses manœuvres et ses ruses. Il est écrit que « nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang » ; là, il n’y a pas d’ambiguïté possible pour qui veut s’engager dans la bataille. Notre Sauveur, lorsqu’il combattait pour notre salut, a souffert dans sa chair bien qu’il puisse très facilement se défaire de son fardeau en détruisant les hommes présents en chair et en os, car ils étaient les instruments acharnés du diable. Il ne s’est pas emporté à force de considérations égoïstes et charnels, mais voyais l’ennemi derrière le voile de méchanceté. Voyez encore l’exemple de Job, il est, sans compter notre Seigneur Jésus, l’un des rares sujets pertinents parmi les hommes: il a souffert dans la chair, et à tout de même refusé de créer une brèche vers son âme pour le tentateur ; car le but de Satan était de le pousser à la faute, afin de le priver de la protection que lui donnait Dieu par sa justice. Bien sûr, nous savons ce qui a été écrit d’avance, l’a été pour nous servir d’exemple en tant qu’héritier, mais alors, que devons-nous comprendre? Eh bien, Dieu nous montre que la chair est du domaine du diable, le monde, et qu’il a par conséquent le droit de nous éprouver dans une certaine mesure, et d’autres passages des Ecritures le prouvent comme nos propres expériences. Le but de l’ennemi n’est pas de nous faire souffrir dans notre chair, car attaquer une forteresse n’a d’intérêt que d’aller au-delà du mur d’enceinte pour prendre les vies qui y demeurent. « C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles ; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles » [2 Corinthiens 4 :16 à 18]. La vie à laquelle le diable veut attenter n’est pas celle du corps, car il demeure mortel, mais la vie éternelle que Dieu nous a donné par la foi, quand nous avons cru en Jésus; c’est d’ailleurs pourquoi, le combat spirituel consiste principalement à tenir fermement notre position, car Christ a remporté d’avance toutes les batailles. A cet effet vous pouvez lire Ephésiens 6 :12 à 20.

Le rôle de certains d’entre nous qui en ont reçu la grâce, est de combattre pour les autres sur les traces de notre Seigneur et Sauveur, ce qui ne signifie en aucun cas qu’un enfant de Dieu doive rester passif dans ce conflit. Le fait est que certains sont plus forts que d’autres par la grâce de Dieu sur leur vie, et il nous faut savoir que le diable abhorre particulièrement les gardiens et les réparateurs de brèches, ce qui leur vaut d’avantage de bataille.

Paul écrit aux Ephésiens en leur disant dans le cadre du combat spirituel : « priez pour moi, afin qu’il me soit donné, quand j’ouvre la bouche, de faire connaitre hardiment et librement le mystère de l’Evangile, pour lequel je suis ambassadeur dans les chaînes, et que j’en parle avec assurance comme je dois en parler » [Ephésiens 6 :19, 20], et il dira par ailleurs « Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toutes hauteurs qui s’élèvent contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toutes pensées captives à l’obéissance de Christ » [2 Corinthiens 10 :3 à 5]. Par ces références aux Ecritures, j’ai voulu mettre en avant les armes offensives de la justice ; car bien que nous tenions ferme, nous savons qu’une bataille ne se remporte pas uniquement avec le bouclier, c’est pourquoi, nous devons avoir une approche adéquate comme un véritable corps armé, à Dieu soit toute la gloire au nom de Jésus-Christ. Que le Seigneur  fortifie chacun dans sa grâce, amen.

 

Une Réponse à “2. Combat spirituel”

  1. Marie-Joseph dit :

    Amen
    Je rend Gloire a Dieu pour se message qu’Il a mis dans ton coeur, et souhaite que ces quelques mots tombe dans la bonne terre de notre coeur. Il est claire que le diable connais un rayon pour nous éloigner de la réalité du royaume en nous égarant dans la passivité. Que Dieu par sa lumière ouvre les yeux de l’Église afin que nous soyons combatif et sensible mouvement de l’Esprit.
    Il y a un passage que j’ai pas compris
    2 Corinthiens, 10:5 – Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s`élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l`obéissance de Christ.
    Pourrais tu m’éclairer déçu ?
    Soi béni en notre Seigneur Jésus et qu’il te donne a pouvoir dispensés sa parole avec puissance au nom de Jésus, amen

Laisser un commentaire

à la gloire de jésus-christ |
Wiccanlife |
Nouvelles Disciplines Pasto... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Georgesgil77
| La Lumiere Du Temps Du Soir
| SEUL DIEU EST LUMIÈRE